De l’import J-RPG estampillé Atlus !

Collection_summon_night copie

J’ouvre le bal de la section des dernières acquisitions avec un premier article où ces achats ne sont pas si récents que cela. Je m’explique : ces jeux sont arrivés aux alentours de novembre dernier, mais la joie d’avoir pu les réunir l’a emporté et je me devais de vous la faire partager ! Après quelques semaines de traque internet sans relâche, voici donc quelques uns des classiques de l’import DS et GBA provenant de chez nos amis américains. Comme tout craquage, mon porte monnaie ne s’en est pas remis, mais comme dirait l’autre, It totally worth it !

01_Photo_2

La série des Summon Night fait partie de ces RPG niais typiquement japonais qui ne sont jamais parvenus sur notre territoire mais dont quelques épisodes ont quand même réussi à se frayer un chemin sur le continent américain. Sur la dizaine d’opus que la saga comprend seuls ces trois-ci ont été traduits et importés. Si vous êtes fan de Banpresto, d’Atlus, d’Action RPG et de système de combat à la Tales of, vous devriez sans aucun doute jeter un œil sur cette série. Sachez tout de même que ces épisodes ne font pas partie de la série principale mais sont plutôt considérés comme des spin off : Les Swordcraft Story sont donc très différents du Twin Age tant au niveau du gameplay que de l’histoire.

Sorti en 2006, le premier Swordcraft Story raconte l’histoire d’un tournoi du meilleur forgeron (Craftlord), organisé afin de succéder à Shintetsu, Craftlord qui a sacrifié sa vie pour protéger sa femme et sa descendance. C’est cet enfant que vous jouerez et serez amené à participer à ce fameux concours. Le second Swordcraft Story (2006) conte les aventures d’un orphelin – Edgar Colthearts si vous choisissez un garçon, Aera Colthearts si vous choisissez une fille – aspirant chevalier (Craftknight) tombant un jour sur des ruines abandonnées où le démon – Goura – fut invoqué. Votre job sera donc de partir à l’aventure dans le but de retrouver la bête et la ré-enfermer dans les ruines. Twin Age (2007) nous embarque avec Reiha et son animal de compagnie Aldo se faisant inexplicablement téléporter sur une île. Ils devront affronter divers monstres et essayer de retourner chez eux tout en essayant de découvrir les secrets que renferment cette île.

01_Photo_3

Édité uniquement aux États-Unis par Aksys Games (999, Guilty Gear XX etc.) Hero’s Saga Laevatein Tactics est un T-RPG ayant reçu des avis assez mitigés (en moyenne 3 étoiles sur metacritic, 7/10 sur ign.com). Trouvable en moyenne pour 15 €, j’ai voulu en faire mon propre avis, malheureusement ayant déjà plusieurs jeux entamés je n’ai pu trouver le temps de m’y atteler. Avec une histoire assez classique, l’intérêt du jeu réside dans son gameplay. Prenez les commandes d’unités qui sont totalement modulables (équipement, apparence, classe) afin de les rendre les plus performantes et polyvalentes possible et ainsi écraser vos ennemis, le tout réparti sur une trentaine de map différentes.

Le dernier jeu import est celui que j’attendais le plus. Édité aussi par Atlus, The Dark Spire est l’une de ces merveilles trop peu connues du grand public. À la manière des RPG papier, ce jeu rend hommage à cette époque où le jeux-vidéo n’était qu’à son balbutiement. Sa patte graphique et sa difficulté peuvent en rebuter certains ; c’est ce que je trouve personnellement magique dans ce soft. Je ne vous en dit pas plus car il fera l’objet d’un Zoom Sur … que je développerai prochainement. Pour vous mettre un peu l’eau à la bouche, je vous invite à aller visionner un premier aperçu du jeu ici.

Passons (enfin !) aux jeux européens. Hakuoki : Memories of the Shinsengumi est un Visual Novel sorti le 25 octobre dernier en Grande-Bretagne, le premier de la série parvenu en Europe. L’histoire prend place dans le Japon féodal où vous incarnez Shimuzu, une jeune femme partie à la recherche de son père disparu et qui devra faire face à de terribles révélations. Il s’agit de l’édition spéciale du jeu comprenant le jeu (sans blague !), l’OST contenue dans un boitier cristal, deux images lenticulaires (reproduisant un effet 3D), le tout emballé dans un fourreau en plastique souple. Le packaging est simple mais il suffit à faire son petit effet, même si on aurait préféré avoir une édition telle que les américains ont eu la chance d’avoir.

En bon dernier (mais de loin l’un des meilleurs de cette sélection), Shin Megami Tensei – Devil Survivor 2 a comme caractéristique de résulter d’un crowdfunding militant pour la sortie de la version PAL, et il n’est de ce fait disponible à la vente exclusivement sur le site de son éditeur européen, Ghostlight. Suite de Shin Megami Tensei – Devil Survivor Overclocked sorti sur 3DS, le premier opus est plus connu aux USA sous le nom Shin Megami Tensei – Devil Survivor sorti initialement sur DS en 2009. Nous sommes ici aussi au Japon où un groupe d’aliens appelés les Septentriones débarquent et se mettent attaquer le pays. Afin de contrattaquer, les héros pactisent avec le diable devenant ainsi les treize messager du diable (Thirteen Devil Messenger) et ne disposent que de 7 jours pour les vaincre. Si l’anglais ne vous pose pas de problèmes, cette série est un must have de la DS qu’ils soient importés ou non.

Des questions ? Des commentaires ? Alors à vos claviers !

8 thoughts on “De l’import J-RPG estampillé Atlus !

  1. Summon Night cette série de l’amour ! Ce qui est marrant c’est que la série principale qui est un Tactical-RPG, n’est jamais sortie du Japon. (5 épisodes pour presque 15ans d’existence)
    Enfin cette série de spin off est vraiment cool aussi !

    Sinon le reste est vraiment pas mal. Laevatein c’est assez sympa, The Dark Spire je n’y ai jamais touché, mais il semblait être bon et Devil Suvivor 2 c’est de la bombe ! 😀

    Sinon pour Hakuouki je ne me prononcerai pas, j’ai moyennement aimé l’anime, mais en même temps c’est plutôt le genre de série destinée à un public féminin. Donc tu pourrais apprécier ! :p

    Bref, vraiment pas mal ce blog ! 😉

Laisser un commentaire