Hyperdimension Neptunia Limited Edition

Collection_Hyperdimension_neptunia

Voilà encore un jeu à rajouter dans la liste des Jeux-Qui-M’intéressent-Mais-Auxquels-Je-Ne-Peux-Pas-Jouer-Car-J’en-Ai-Déjà-Trop-En-Même-Temps-! Acheté à prix raisonnable (15€) sur le bon coin, ce Hyperdimension Neptunia Limited Edition n’est sorti qu’aux États-Unis en 2011. Quelle ne fut pas ma surprise de voir cet objet, neuf de surcroît, vendu en France !

J’aimerais donc vous en faire découvrir le contenu et savoir si cette version valait la cinquantaine d’euros demandée le jour de sa sortie. De plus, ce premier épisode a été décrit comme une calamité (7/20 sur Jeuxvideo.com, 2/10 sur Gamekult), fort heureusement que ses deux suites ont pu relever le niveau. Malgré tout ce que l’on a pu en dire, je me suis tout de même empressée de l’acheter (et j’ai la volonté de le faire… Un jour !).

Photo_Hyperdimension_Neptunia01

Premier constat, la jaquette a été doublement traduite en anglais et français (Québec oblige !), avec au dos un superbe avertissement sur l’épilepsie dont la traduction me laisse pantoise. Si l’aspect général de la boite est assez réussi, sa facture l’est un peu moins : à peine plus épaisse qu’une feuille cartonnée, une écornure est très vite arrivée si l’on en prend pas suffisamment soin. Mais alors, qu’y trouve-t-on exactement dans cette boite ?

Photo_Hyperdimension_Neptunia02

Et bien tout d’abord le jeu, présentant la même couverture que l’édition simple ; un artbook justifiant la taille de la boite cartonnée et c’est tout. Oui oui, c’est bel et bien tout, sachez aussi qu’il existe un jeu de cartes à l’effigie des personnages mais celui-ci n’était donné qu’avec les précommandes du jeu. La couverture de l’artbook est celle de la jaquette japonaise (comprendre par là moins censurée) et est composé de 36 maigres pages. On y retrouve les présentations des personnages, des artworks du jeu ainsi que les costumes et équipements disponibles. En voici quelques images :

Photo_Hyperdimension_Neptunia04

Photo_Hyperdimension_Neptunia05

Photo_Hyperdimension_Neptunia03

En somme, est-ce que ce collector vaut le coup/coût ? Et bien j’aurais dit oui peu avant sa sortie. L’édition coûtant le même prix que la française, le texte du jeu n’étant qu’en anglais, il n’y avait aucune raison de s’en priver. S’il s’agissait de l’acheter maintenant je serais un peu plus sceptique. En effet il est facile de trouver la version française pour une trentaine d’Euros, mais le prix de cette édition est une toute autre paire de manche car elle se négocie de 50 à 150$ (!!!) pour un jeu neuf… Des prix délirants pour un simple artbook et une boite qui se plie au moindre micro choc ! Enfin pour les intéressés, je vous laisse le soin de visionner le trailer et lire les tests afin de vous en faire votre propre avis.

6 thoughts on “Hyperdimension Neptunia Limited Edition

  1. Avant toute chose je tiens à rappeler que les notes de JVC ne sont pas à prendre en référence (je leur crache dessus depuis leurs critiques sur Zelda Skyward Sword).
    Pour avoir vu des vidéos je pense que tout comme Monster Hunter ce genre de jeux va dépasser la frontière des fans de japoniaiserie et finalement devenir un de ces titres qui réunis les foules.

  2. Je confirme que ce volet est une cata à tout les niveaux. Non seulement j’ai jamais joué à un truc aussi niais mais c’est également aussi plaisant à manœuvrer qu’un camion poubelle sur une allée piétonne. C’est con car le concept de base est chouette :/

  3. Aujourd’hui, posséder le titre n’est que pour la collection étant donné que les Remakes sont disponible sur Vita (du 1 et 2) et bientôt en Europe (du 1) avec une amélioration que n’est pas déplorable.

    Après, les tests fait par les journalistes sont pour la globalité, mauvais.

    Petit exemple : le test de Neptunia sur Gameblog, on sent que les mec n’ont pas jouer plus de 5 minutes au titres et ont osé en faire un test (ultra mauvais et insultant envers les joueurs).

    Bref, je ne me fie plus au sites depuis 3 ans, si un jeu m’intéressent, je lis les critiques d’autre joueur par l’intermédiaire de blog / site ou forum, je regarde après 1 vidéo (sans trop me spoiler non plus) et si le titre ne m’a toujours pas convaincu, je le prend lorsqu’il est à petit prix.

    Bref, construire son avis est plus intéressant que de rester bêtes en lisant des speudo journaliste / testeur payait grassement par les éditeurs.

    1. Yep tu as raison, je ne savais pas qu’un remake allait sortir à l’époque de son achat… Après oui c’est vrai, il y a tellement de jeux qui sortent aujourd’hui et les sites tiennent vraiment à avoir l’exclusivité pour le référencement que du coup les tests sont majoritairement bâclés… C’est à mon avis pour ça qu’il y a eu une vague de youtubeurs et de blogueurs ces dernières années ^^

Laisser un commentaire