htoL#NiQ : The Firefly Diary – Limited Edition

The Firefly Diary Bandeau

Après de longs mois d’attente, voilà qu’est arrivé dans ma boite aux lettres l’un des jeux que j’attendais pour cette année 2015. htoL#NiQ : The Firefly Diary ou Hotaru no Nikki pour le nom japonais, est un petit jeu de plateforme réflexion exclusif à la Vita. Je l’ai donc immédiatement attaqué et je peux vous dire que je n’en suis pas déçue pour le moment.

Ayant raté l’édition japonaise, c’est avec joie que j’ai appris cet automne sa localisation physique (uniquement aux États-Unis) et démat’ en Occident. À 15€ le démat’ contre environ 22€ le collector sur le NIS Store, aucune hésitation n’était possible. Mais que propose donc cette édition limitée de The Firefly Diary ? À peu près la même chose que tous les autres collectors de chez Nippon Ichi Software : Un fourreau carton exclusif, un mini-artbook d’une trentaine de pages à couverture souple, un CD contenant 17 pistes et bien évidemment le jeu. Malgré le fait que The Firefly Diary restera un jeu de niche, il est important de souligner que NIS America propose encore ses jeux en format physique et pas en code de téléchargement comme le très médiatisé Hotline Miami 2. Je salue cet effort qui se fait de plus en plus rare aujourd’hui.

Globalement de bonne facture, je regrette cependant la qualité du fourreau laissant un peu à désirer et pouvant très vite se détériorer. Je chipote un peu car ce n’est « que » une vingtaine d’euros pour une édition limitée *pensées à ceux qui payent leur collector 100€ sans le jeu*, mais je n’en reste pas moins très satisfaite. Il n’est désormais plus possible de se la procurer à prix éditeur puisque tout a été précommandé au mois de décembre, je vous conseille de vous rabattre sur eBay, moyennant un peu plus de financement.

Je m’estime très chanceuse d’avoir pu me procurer cette petite édition limitée de The Firefly Diary et les premières impressions de jeu sont plus que satisfaisantes (j’ai quelque peu spammé mon Instagram). J’espère le finir d’ici peu, vous en entendrez de nouveau parler sur le blog. En attendant je vous laisse avec la bande originale du jeu qui est au passage très reposante. Rappel : pour une (rare) fois qu’un jeu exclusif à la Vita sort en Occident, ce serait bête de s’en priver. 😉

5 thoughts on “htoL#NiQ : The Firefly Diary – Limited Edition

  1. Super cool cette article, ça me donne encore plus envie d’y jouer. J’aurais bien pris cette édition limité mais les prix sont affolant plus de 100€ c’est n’importe quoi ^^.

    1. Malheureusement c’est bien souvent comme ça lorsque le jeu est très peu distribué… À moins d’un coup de chance il faudra à mon avis que tu te rabattes sur la version démat’ ><

  2. Génial !
    Je trouve ça très beau ! Dommage que le jeu soit si cher dorénavant…

    NIS sont ceux (avec Atlus) qui fournissent les meilleurs collector je pense car toujours un artbook et un CD de la musique du jeu !

    L’univers de ce jeu m’attire beaucoup et l’artbook a l’air vraiment bien !
    Impatient de lire ton avis sur le jeu entier !

Laisser un commentaire