Pourquoi (à mon sens) Ocarina of Time ne mérite-t-il pas son titre de « meilleur des Zelda » ?

Bandeau_Ocarina_of_Time

Si vous me suivez sur Twitter, vous avez certainement dû voir dans le courant de la semaine dernière que j’ai fini pour la première fois The Legend of Zelda : Ocarina of Time. Considéré pour beaucoup comme le meilleur des Zelda, voir le best game ever made, je me suis décidée que très récemment à le faire et essayer de comprendre enfin pourquoi un tel engouement autour de ce jeu.

Ocarina_of_Time_Persos

17 ans après sa sortie sur Nintendo 64, « il était temps que tu le fasses » me direz-vous. Mais si je n’y avais jamais joué jusqu’à présent c’est que j’avais de bonnes raisons. Bien que je possède le jeu en version originale et en remake 3DS (c’est d’ailleurs sur ce support que je l’ai fait), je n’aime pas ces jeux que l’on sur-vend à tout bout de champ et rien de mieux n’a été créé par la suite. Pire encore, si par malheur tu n’y as jamais joué, tu ne peux pas faire partie des « vrais gamers ». Certains jeux en font partie, à l’instar d’un certain Final Fantasy VII que je n’ai à ce jour toujours pas fait, plus exactement jamais réussi à dépasser le premier CD. [Je lance l’éternel débat du meilleur FF] Et puis de toute manière on sait tous que les meilleurs Final Fantasy sont le V et le IX. [/ Je lance l’éternel débat du meilleur FF]

Pour que les choses soient claires, The Legend of Zelda est loin d’être ma série de jeu préférée. Je dois tout de même reconnaitre que ce sont d’excellents jeux d’action/aventure dont les mécaniques de gameplay et les musiques donnent de bases solides. Pour la petite anecdote, je m’étais lancée comme défi de terminer ce Zelda avant la sortie du remake de Majora’s Mask. Ce dernier étant (de loin) le Zelda qui m’intrigue le plus, je n’ai jamais pu le faire car j’avais revendu ma N64 avant sa sortie. Au vu des prix actuels de la version N64 et mon aversion à jouer sur émulateur, ce remake tombe à point nommé. Il parait que les deux titres sont liés, j’ai donc voulu faire les choses bien afin de saisir toutes les subtilités de ce MM.

Ocarina_of_Time

Mais voilà, après environ 24h de jeu pour terminer l’aventure principale (j’aime prendre mon temps), le verdict est sans appel : Ocarina of Time est une déception. Parler de titres connus et reconnus n’est pas quelque chose que je voulais faire initialement sur ce blog mais force est de constater qu’après cette expérience, je voulais (à ma petite échelle) faire descendre le sacro-saint Ocarina of Time de son piédestal. Et pour cela voici une petite liste de choses qui, à mon humble avis, ne font pas de ce Zelda le meilleur de tous.

Une histoire comme on en fait des milliers

C’est sans doute ma plus grosse déception. On m’a souvent vanté ce jeu pour son histoire, quelle fut ma désillusion. Qu’on ne vienne pas me dire que l’histoire d’Ocarina of Time est exceptionnelle : sauver le monde du chaos et de la destruction en rassemblant toutes les pièces des sages; ces derniers permettent ensuite d’ouvrir un passage vers le château du méchant… Avouez que c’est quelque chose que l’on retrouve dans beaucoup d’autres histoires (même dans les RPG « pourris » auxquels je joue). Et puis c’est connu, on joue à un Zelda pour ses donjons à énigmes et ses quêtes, pas pour son histoire profonde et travaillée.

Un ennui ressenti dans certains donjons

Je l’avoue, je me suis quelque peu ennuyée dans les phases de donjons. Non pas parce que la difficulté n’était pas assez élevée, mais parce que le déroulement de certains est plus que classique, et pouvait se confondre avec d’autres. Attention, je ne parle pas là des énigmes (qui sont au passage très variées) mais de l’avancement de manière générale. Pour ce qui est de la difficulté, mention spéciale au château de Ganondorf qui a été une fois de plus une déception tant j’ai trouvé ce donjon facile.

La nostalgie n’y ferait-elle pas pour beaucoup ?

Parce que oui, bon nombre d’entre vous y ont joué au moment de sa sortie ou sur le CD spécial fourni avec Wind Waker mais n’y ont pas retouché par la suite. De plus, divers souvenirs sont généralement associés, enjolivant un peu plus la chose, une madeleine de Proust en somme. D’autres ont découvert la série par l’intermédiaire de ce jeu et ont le syndrome du « premier jeu de la série joué = le meilleur de tous ».
17 ans après, et avec tous les autres jeux auxquels vous auriez pu jouer, n’y en a-t-il aucun produit après, ou même avant celui-ci le surpassant, objectivement parlant ? Que ce soit un Zelda (coucou Wind Waker !) ou tout autre titre (insérer un jeu au choix) ?

 Ocarina_of_Time_GohmaCrédit : SulaMoon

Avant qu’on me fasse dire des choses que je n’ai pas voulu dire et au risque de me répéter : Ocarina of Time est un bon jeu en soi. Je trouve juste qu’il ne mérite pas son titre de « meilleur Zelda jamais produit ». Les musiques sont géniales et les mécaniques de gameplay efficaces, mais je pense être déçue car je ne l’ai fait qu’aujourd’hui, en 2015. Il devait sans doute à l’époque être exceptionnel, tant parce qu’il a posé les bases de gameplay pour moult jeux à venir, que par sa 3D jamais vue auparavant. De mon œil de joueuse de 2015, Ocarina of Time passe ainsi pour un jeu banal comme il en existe plein d’autres.
En guise de conclusion je tiens à le souligner : ceci n’est que mon avis et je ne prétend absolument pas détenir la bonne parole. Je suis en revanche très ouverte au débat pour ceux qui ne seraient pas d’accord avec moi, et vous invite à le faire par le biais des commentaires tant que cela reste dans le respect d’autrui. 🙂

12 thoughts on “Pourquoi (à mon sens) Ocarina of Time ne mérite-t-il pas son titre de « meilleur des Zelda » ?

  1. La nostalgie est le point clé ici. Meme si j’avais une NES étant tout gamin, les seuls jeux de mon enfance dont je me souviens sont ceux de la N64.
    Et c’est probablement pour ça que Mario 64 et Ocarina of Time sont mes 2 jeux préférés.
    Ce ne sont pas les 2 meilleurs jeux auxquels j’ai pu jouer depuis mais ceux dont je me souviens le mieux, et que j’ai fais et refais, petit budget jv des parents à l’époque oblige.
    Donc la mémoire de ces jeux joue tout autant que leurs qualités, hors pour les jeux récents, on a pas cet effet nostalgie.

    TL;DR : FF7 best FF ever

    1. On est d’accord. J’ai le souvenir de Streets of Rage, Golden Axe et Kid Chameleon qui sont pour moi des must have du genre.
      Même si les jeux Zelda ne sont pas ceux que j’affectionne le plus, je pense que si j’avais joué à OoT à l’époque (qui était une claque à sa sortie) j’aurais très certainement un autre avis. Mais ça reste quand-même un très bon jeu.

      J’te dirai si FFVII est le meilleur une fois fait. :p

  2. C’est intéressant de faire des jeux rétro une fois qu’on a le recul nécessaire, mais comme tu dis en conclusion, il est aussi bon de se remplacer dans le contexte, je pense.

    Bon, déjà, je précise, c’est mon Zelda préféré (et le 1er que j’ai fait, ça fonctionne peut-être comme pour les FF (dont mon préféré reste le IX, et ensuite le VI (parce que j’ai fait le IX en premier (mais j’ai ouvert trop de parenthèse))))

    Même si tes arguments se défendent, il faut effectivement bien comprendre qu’il s’agissait à l’époque du premier Zelda en 3D (tiens, comme pour FF7, qui comme par hasard est aussi le préféré de beaucoup de gens !), que l’histoire, même si elle est basique, restait encore acceptable (et les Zelda ont rarement brillé par leur scénario), les donjons étant beaucoup plus impressionnants en 3D (saleté de temple de l’eau…).

    Et le fait que tu ne sois pas fan de la série doit jouer, car un de mes collègues de travail l’a aussi fait récemment pour la 1ere fois, et a beaucoup apprécié.

    Après, à titre d’exemple, si je prend mon cas, j’ai détesté The Legend of Zelda : A Link to the Past, un peu pour des raisons similaires.

    Quoi qu’il en soit, je trouve ça idiot de parler de « meilleur Zelda » ou « meilleur FF ». Un classement n’a aucune valeur puisqu’un jeu est perçu différemment selon l’époque, l’age du joueur, les expériences passés et l’humeur du moment.

    Mais pour se faire un avis, il faut tout essayer, et tu as le mérite d’avoir tenté l’expérience ^^

  3. Salut à toi jeune Pimy… bon j’ai un peu BEAUCOUP de retard sur ton article rédigé sur Zelda Ocarina of Time (Oot pour les intimes) mais je vais également t’apporter mon témoignage et un certain éclairage (peut être?) sur comment ce Zelda est devenu un jeu définitivement mythique…
    Tout d’abord, il faut se remettre dans le contexte de l’époque (et c’est surement ce qui explique presque TOUT): on est en 1998, la France vient d’être championne du monde de football (et ouais, 2 buts de Zizou et 1 but de Petit en finale face au Brésil, par une belle soirée de juillet, mais hmmm, je m’égare…) et nous sommes à quelques mois d’une terrible secousse vidéo ludique, un truc qui doit écraser à peu près tout sur son passage… oui, le nouveau ZELDA ! (appelé Zelda 64 à l’époque, j’avais 15 ans et je trépignais d’impatience de pouvoir y jouer). Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que ceux qui comme moi ont découvert la saga avec ce Zelda, dans le contexte de l’époque, ont pris une énorme claque dans la figure !!!!!
    Explications: la presse spécialisée de l’époque (l’Internet existait à peine…), que je dévorais assidument, les « Console + », les « Joypad », les « Player One « et tutti quanti, révélaient depuis plus de 2 ans l’existence d’un nouveau Zelda, celui qui devait révolutionner ni plus ni mois la série par l’apport de la 3D. Une anecdote puisque tu parles de la série des Final Fantasy: à l’époque, Square avait prévu de sortir son FF8 en fin d’année 98 MAIS, sachant que cette sortie allait coïncider avec la sortie du tout nouveau ZELDA, les gens de Square ont préféré reporté la sortie de leur jeu au 1er trimestre de l’année suivante, de peur de voir leur jeu totalement éclipsé par Oot… anecdote véridique, ça te donne une idée de l’aura qui entourait ce Zelda!!!
    Et ça a monté en pression comme ça pendant un paquet de mois, le titre ayant été reporté plusieurs fois, avec des infos révélées au compte goutte sur le jeu: 256Mb soit la plus grosse cartouche N64 lors de sa sortie, un cycle Jour & Nuit intégré en temps réel dans le jeu, un système de lock des ennemis révolutionnaire pour l’époque – et repris dans d’autres jeux de la série ensuite voire dans d’autres jeux tout courts!, des donjons et ennemis devenus mythiques (par ex le boss transparent du Temple de l’eau, qui utilisait des effets inédits à l’époque, tu sais, celui qui ressemble à un tentacule du film « Abyss »)… bref, aujourd’hui, on se dit « mouais, ça le fait gentiment », mais crois moi, en 1998, ni la PS1, ni la Saturn, ni les PC de l’époque n’offraient un jeu aussi vaste, aussi « ouvert », en totale 3D temps réel, avec un gameplay de cette qualité et une histoire absolument épique! (oui le fond de l’histoire reste classique, la Triforce, Zelda qu’il faut sauver, etc… mais la mise en scène est épique: souviens toi par ex de cette scène où tu récupères la 1ere fois l’ocarina du temps, par une nuit d’orage, où tu viens de croiser la route d’un certain Ganondorf, enlevant Zelda… c’était vraiment l’Aventure !). Et puisqu’on parle d’aventure, je rappelle quelques faits d’armes d’Oot : 2 époques distinctes (et donc 2 Link différents dans le jeu!), des peuplades vivantes et typiques des univers de la série, des quêtes annexes en pagaille (masques, quarts de coeurs, skulltulas, l’épée Big Goron…), une légende urbaine qui circule sur l’existence d’un temple caché dans le jeu (!), le marathonien impossible à battre, et j’en passe! Tout ça mis bout à bout, crois moi, en 1998, c’était du « lourd »! le tout emballé dans une réalisation qui encore une fois, explosait toute la concurrence (honnêtement, ni la PS1, ni la Saturn n’auraient pu faire tourner ce jeu, avec la même fluidité et qualité de 3D, même si elles offraient d’autres atouts comme de longues cinématiques en images de synthèse, ce que la N64 ne pouvait proposer du fait de son support cartouche)
    Je crois que tous les joueurs entretiennent une relation particulière avec au moins un épisode de la série pour diverses raisons: moi, c’est vraiment celui-là qui m’a fait aimer cette série et qui fait qu’encore aujourd’hui, à 32 ans, je continue de rêver à ce que pourrait être le prochain Zelda Wii U qui s’annonce TRES prometteur (on parle d’une map 5 à 6 fois plus vaste que celle de The Witcher 3, rien que ça! les démos vues jusqu’à présent laissent présager du meilleur, la série a besoin d’un nouvel épisode « de référence », après des jeux qui ont été moins exceptionnels ces dernières années: Skyward Sword, les épisodes DS ou encore A Link between Worlds).
    Merci de m’avoir lu en tout cas ! (si j’ai pu te donner un nouvel éclairage du « pourquoi ce Zelda est il toujours considéré comme LE Zelda? » , alors c’est que j’ai réussi mon pamphlet).
    Que la sainte Triforce guide tes pas en Hyrule, jeune Pimy! ;-))

    1. Alors là… C’est bien le commentaire le plus LONG que j’ai pu recevoir de l’histoire de mon blog !! Je trouve ça super touchant que tu aies pris autant de temps pour essayer de me prouver de manière objective avec du concret pourquoi est-ce qu’il est considéré comme le meilleur. On a tous un Zelda qui m’a marqué et même si la série n’est pas ma préférée (je suis vraiment partisane des jeux avec une histoire développée ^^) je dois t’avouer que The Wind Waker est celui qui m’a le plus marqué, et pour une histoire de souvenirs et d’émotions qu’il m’a procuré à l’époque. Donc je peux tout à fait comprendre que les gens qui l’ont fait à sa sortie (et avec tout les évènements qui ont gravité autour) l’ont adoré.
      En tout cas, merci merci de m’avoir fourni un commentaire aussi détaillé, tellement détaillé qu’il pourrait tout simplement être un article à lui tout seul, je trouve ça super cool de discuter en posant chacun nos arguments et sans qu’il y ait un quelconque jugement de valeur sur la personne. Au plaisir de te revoir sur le blog ou partout ailleurs sur les Internet ! :p

  4. Mais de rien mademoiselle, tu n’as pas à me remercier, j’ai trouvé ton blog très sympa et j’ai eu envie de répondre au sujet, en y apportant un autre témoignage (j’ai pris le temps d’étayer ma thèse car il y a tellement de choses à dire sur Oot, je suis désolé si j’ai été un peu long…).
    Tu as compris en effet que j’ai essayé de te donner une argumentation objective sur ce jeu que beaucoup qualifient de « best game ever » mais sans forcément expliquer « pourquoi » (comme si tout joueur qui se respecte était obligé d’aimer Oot, comme tu le rappelais très justement).
    Après, tu as raison de rappeler qu’ il y a parfois pour qui a pas mal joué dans sa vie un effet « Madeleine de Proust », le jeu remémoré crée alors un « lien vers le passé » (thématique Zelda, qd tu nous tiens…) et avec Ocarina, j’avoue que ma madeleine est une très grosse madeleine :-)), ce sont pleins de bons souvenirs de jeunesse que j’y associe!!!
    Tu cites Wind Waker comme étant ton Zelda favori: c’est un super épisode, bourré de qualités, et je reconnais qu’il vieillit mieux qu’Oot (meilleur gameplay, graphismes cel shading qui vieillissent bien, etc).
    Sinon, as tu commencé / terminé Majora’s Mask? toi qui apprécie un jeu pour la profondeur de son scénario, celui là ne te décevra pas, il y a même plusieurs niveaux de lecture (si tu ne le connais pas, essaie de ne pas te faire spoiler l’histoire, il gardera ainsi toute sa magie qd tu y joueras). Je ne l’avais pas fini à l’époque et je ne l’ai fini que très récemment : il m’a beaucoup plu, j’espère qu’il en sera de même pour toi.
    Continue, ton blog est très bon! (tant que tu ne critiques pas trop Oot, ça va => bon ok, je fais mon gros fanboy de base, pardonne moi 😉
    Bien à toi jeune Pimy

    1. Non mais bien au contraire ça me fait super plaisir de recevoir des commentaires aussi long, tu as fait ma soirée ! 😀
      Après non je n’ai pas fait Majora’s Mask, l’épisode 3DS attends sagement sur mon étagère et je dois bien t’avouer que c’est le Zelda qui m’intrigue le plus et que j’ai le plus envie de faire. J’attends juste le bon moment !
      Merci de tes encouragements, ça me fait super plaisir, j’ai malheureusement une année de Master 2 extrêmement chargée ce qui me laisse très peu de place à l’écriture, mais ce ne sont pas les idées qui manquent.
      Bien à toi aussi très cher Lad. 🙂

      1. Bonjour mademoiselle Pimy, comment vas tu?
        En cette belle après midi de février, je voulais m’enquérir de tes nouvelles et savoir si tu avais fait un article sur Majora’s Mask, ce qui n’est pas le cas malheureusement… (cela dit, tu as 200% raison de te consacrer à ton année de Master 2, priorité avant tout aux études).
        Dommage, j’avais un peu de temps devant moi aujourd’hui et j’avais vraiment envie de « claquer » un nouveau record de l’article le + long déposé sur ton blog (dont je suis toujours l’actuel détenteur, enfin j’espère?! j’ai juste envie de dire « vive moi! » ;-))
        Tant pis… mais as tu eu seulement le temps d’y jouer ? C’est un Zelda tellement différent, qu’on peut aimer la série et ne pas aimer cet épisode et vice versa ! (et surtout, il possède différents niveaux de lecture et aussi … hmmm, mais bref, je ne dis rien de plus, j’en garde « sous le pied » pour ton prochain article).
        Sinon, quel est ton jeu du moment ??? (si tu as le temps de jouer…)
        Bien à toi jeune Pimy
        Lad

        1. Bien le bonjour Lad,
          Comme tu le dis si bien mon Master 2 me prend tout mon temps et j’ai à peine le temps de me connecter sur internet, donc jouer aux JV voire même ÉCRIRE UN ARTICLE est tout bonnement impossible. Ce qui me rend d’ailleurs bien triste puisque ce ne sont pas les idées qui manquent (à commencer par finir ce fameux guide du J-RPG x)), mais là c’est très très tendu. Du coup toujours pas de Majora’s Mask pour moi, je pense que ce sera l’un des jeux de l’été prochain.
          En tout cas merci d’avoir pris des news, ça me fait super plaisir.

          Bien à toi,
          Pimy 🙂

  5. Personnellement, mon préféré de Zelda c’est Majora’s Mask, je ne sais pas si depuis OOT t’y a joué, mais il devrait te plaire beaucoup plus car je le trouves plus vivant que OOT, les musiques sont d’autant plus prenantes, et il y a une vraie histoire, symbolique et onirique.
    Après, j’apprécie beaucoup OOT pour la raison que tu as évoqué : la nostalgie. Mais avec le recul, c’est vrai que OOT est sur-estimé, et je le trouves vide, rien que la Plaine d’Hyrule, trop grande, trop vide, les personnages trop statiques…Tu dis qu’on joue à un jeu pour les donjons etc mais pas pour l’histoire, mais personnellement je penses que le scénario est très important, comme au cinéma. Le jeu aura beau être magnifique, si l’histoire n’est pas là, ça fait vide. Après je penses qu’il y a une subtilité dans l’histoire d’OOT, il y a l’histoire par sa forme classique, et par le fond, ce que ça raconte réellement. Mais vu que c’était le premier vrai Zelda en « 3D », je penses qu’ils voulaient miser sur le graphisme, le développement des donjons, plus que sur l’histoire.
    Mais je n’ai pas joué à tout les zelda car je n’ai pas de consoles approprié (je n’ai que la N6
    et la 3DS haha) donc mon avis ne compte peut être pas.

  6. Ocarina of Time est le meilleur jeu Zelda car non seulement il a totalement révolutionné la saga, mais également le monde du jeu vidéo, rien que ça. Tout était grandiose dans ce jeu qui était à la pointe de l’innovation pour l’époque. Tous les autres épisodes de la série sont d’excellents jeux mais aucun n’a été aussi ambitieux et marquants qu’Oot à sa sortie.

Laisser un commentaire