Shin Megami Tensei IV, LE RPG 3DS de cet automne !

Shin_Megami_Tensei_IV_Bandeau

Il devait sortir en version physique et entièrement traduit, ce sera finalement en dématérialisé et en anglais qu’il sera parvenu chez nous. Beaucoup l’attendait, Shin Megami Tensei IV sort enfin sur le e-shop 3DS en ce 30 octobre ! Possédant déjà la version américaine (et la console qui va avec, merci Nintendo pour le zonage), c’est avec une joie non dissimulée que je vous livre un premier aperçu du jeu. Est-ce qu’à 19,99€ le dernier né de la série vaut-il son pesant de Maccas ? C’est ce que vous allez voir.

Shin_Megami_Tensei_IV_01

Sorti en mai 2013 au Japon et en juillet de la même année aux États-Unis, Shin Megami Tensei IV aura su se faire attendre. Développé et édité par Atlus, ce quatrième épisode nous emmène dans le royaume de Mikado où Flynn et Issachar, tous les deux 18 ans se rendent en pèlerinage au château de Mikado pour y effectuer le « Gauntlet Rite ». Cette cérémonie permet de déterminer leur capacité à rejoindre (ou non) l’élite de la nation appelés Samouraïs, des fiers et nobles combattants devant maintenir la paix dans le royaume. Vous suivrez les aventures de Flynn, personnage choisi par le rite et dont la vie bascule lorsqu’il intègre les Samouraïs. Je ne vous spoilerai pas plus, mais sachez que vous partirez en vadrouille dans d’autres lieux, les habitués des Megami Tensei n’en seront pas surpris.

 Vous passerez les premières heures de jeu au sein de Mikado pour suivre un entrainement des plus corsés. Car oui, vous allez en baver, la mort est très vite arrivée si vous ne vous montrez pas assez vigilant. Burroughs (une intelligence artificielle incluse dans le bracelet de Flynn) vous aidera en toutes circonstances, que ce soit scanner les lieux, repérer les ennemis, ou apprendre à se battre. Souvent considérés comme des Pokémon pour adultes, les Megami Tensei possèdent la particularité de vous faire recruter des démons pour qu’ils combattent à vos côtés. Et pour cela tous les moyens sont bons : leur donner de l’argent, des objets, de votre vie… La négociation est une étape obligatoire, si bien qu’il est parfois plus excitant de convaincre le démon de rejoindre votre équipe que l’issue même du combat. À vous de jouer les apprentis dieux en les faisant ensuite fusionner et les rendre plus puissants, le tout aidé du Demon Compendium et de Mido, ce personnage vous conseillant des fusions optimums en fonction des créatures que vous possédez. En augmentant de niveau, les démons peuvent vous apprendre leurs magies, à vous de vous créer un panel de skills le plus large possible. À chaque niveau gagné Flynn reçoit des points à répartir au choix entre la Force, la Dextérité, la Magie, l’Agilité et la Chance.

Shin Megami Tensei IV propose des graphismes sans grande originalité mais a le mérite d’avoir une 3D omniprésente. Malgré la présence d’une carte j’avoue m’être pas mal de fois perdue dans le Naraku (donjon d’entrainement) tant les décors se ressemblent. Néanmoins le character design reste dans la veine des Megami Tensei avec des démons puisés directement dans les mythologies et des personnages créés pour incarner entre autre la justice ou la pureté.

Côté musique, Atlus peut se targuer de nous fournir une bande originale comprenant 112 pistes à l’ambiance sombre, mais pas inoubliable pour autant et ravira les fans de RPG old-school.

De la difficulté, un excellent système de collecte de démons, des références omniprésentes à la religion et à diverses mythologies… Pas de doute tous les ingrédients sont là pour faire un bon Shin Megami Tensei. Malgré un univers sombre et abrupt, cet opus reste plus accessible aux néophytes qu’un Shin Megami Tensei : Strange Journey pour ne citer que lui. L’histoire est presque reléguée au second plan tant le gameplay prend une part importante dans le jeu. Gros point noir : il est impossible de changer de langue, les adeptes de langue japonaise en seront forcément déçus. Le plaisir n’en sera néanmoins pas gâché, je conseille vivement ce jeu à tous ceux en mal de (bons) jeux de rôle.

19,99€ n’est en soi pas un mauvais prix pour un RPG d’une quarantaine d’heures (en ne faisant qu’une seule fin), mais la pilule a encore du mal à passer quand on sait qu’on aurait du avoir une édition physique. Pour l’anecdote, c’est le prix que j’ai payé pour l’édition collector américaine contenant un CD d’une dizaine de pistes mais surtout le guide complet imprimé en couleur, constatez par vous-même…

Shin_Megami_Tensei_IV_07Je suis tout aussi triste que vous de ne pas voir ce genre d’édition arriver par chez nous.

4 thoughts on “Shin Megami Tensei IV, LE RPG 3DS de cet automne !

  1. Hello, très bel article qui donne envie mais pour être en train d’y jouer, il n’y a pas qu’une seule fin mais au moins trois: law, chaos et neutral en fonction du personnage que tu suis à un moment clef de l’aventure…

    1. Salut ! Tout d’abord merci pour ton commentaire. Oui c’est vrai tu as raison, c’est un oubli de ma part qui aurait du être corrigé. 😉 J’espère en tout cas que le jeu te plait !

  2. J’y ai joué et j’ai moins aimé, c’était plus friendly… sauvegarde, underground, ça m’a fait cabler et j’ai créer tout pleins de démon après le chapitre 1, arrivé au level 80 à ce stade m’a coupé toute motivation ^.^

    Mais ça reste un megaten, et s’y replongé ne me pose aucun problème.

    1. J’attends perso cette suite/remake je ne sais plus ce que c’est exactement qui a été annoncé au Japon en février dernier… Je croise les doigts pour une éventuelle localisation !

Laisser un commentaire