The Dark Spire : le retour aux origines du RPG !

Zoom_Sur_The_Dark_Spire

Je vais finir par renommer ce site « DSBlog.fr » tant je vous spamme en ce moment de présentation de jeux de la console… Je suis clairement dans ma période DS import et pour continuer la lancée je vais vous présenter l’un des RPG les plus difficiles (pour ne pas dire le plus difficile) sorti ces dernières années. Hommage aux premiers jeux de rôles tels que Wizardry et avec des graphismes atypiques voici The Dark Spire. Vous l’avez peut-être déjà aperçu si vous suivez mon blog dans l’un de mes tout premiers articles, j’y ai enfin pu y consacrer un peu de temps et peux désormais vous en livrer un aperçu.

Sorti en 2008 aux États-Unis développé par Success et édité par Atlus, The Dark Spire revient aux bases du RPG des années 80 lorsque le genre vidéo-ludique n’était qu’à son balbutiement. Tyrhung, un mage capable de se changer en dragon prit possession du Dark Spire, une tour avoisinante et laissée à l’abandon. Vous incarnez un groupe des aventuriers lambda attiré par l’appât du gain dont la mission sera de tuer Tyrhung et ramener la paix. Comme tout Dungeon Crawler, votre but sera l’ascension de la tour bien évidemment infestée de monstres où vous combinerez quêtes et exploration. Le tout sera ponctué de nombreuses discussions avec le maitre de guilde vous donnant en plus la trame de fond du jeu.

Vous débuterez alors par la création de personnages à commencer par sa race parmi les 4 proposées – humain, elfe, nain, halfelin – et son « caractère » – magnanime, neutre, mauvais -. À cela s’ajoute 5 statistiques attribuées au hasard, ces dernières influant sur la classe – guerrier, voleur, mage, prêtre -, votre héros est désormais prêt pour l’aventure.

The Dark Spire fait partie de ces jeux à vous faire vous arracher les cheveux : il vous faudra faire preuve d’une grande patience, attendez-vous à mourir un bon nombre de fois et à calculer chacune de vos dépenses. Par exemple, remplir la quête du tutoriel rapporte 250 pièces soit… le prix d’une potion de soin ! Se retrouver à court d’argent est donc très vite arrivé. De plus, aucune explication ne vous est fournie quant aux capacités spéciales des armes, en somme débrouillez-vous. Autre point déroutant : votre personnage n’augmente pas de niveau automatiquement mais recevra à la place des points à attribuer à ses stats de force, magie etc. Je ne saurais que trop vous conseiller de faire le jeu à l’aide de guides, cela vous évitera bien des galères. À la manière d’un Etrian Odyssey, une carte sera à votre disposition et se dessinera à mesure de votre périple.

Activez le Classic Mode et laissez-vous porter par la nostalgie !

Loin des clichés japonais « gnangnan », The Dark Spire propose des graphismes à dominante sombre et un crayonné épais et lourd. Le parti-pris étant inhabituel, les avis restent assez variés : c’est cette originalité de dessin qui m’a personnellement donné envie d’acheter le jeu. Success a de plus pensé aux fans de la première heure avec le Classic Mode, offrant la possibilité de changer de style graphique et ainsi remonter 25 ans en arrière.

Les musiques sont atypiques et les inspirations diverses, comptez en tout 24 pistes venant parfaire l’ambiance de ce néo-rétro RPG. En activant le Classic Mode, celles-ci changent pour des sons 8 bits rappelant sans doute des souvenirs à certains.

Qu’on se le dise, The Dark Spire n’est vraiment pas à mettre entre toutes les mains. En tant que joueuse assidue de RPG, je suis morte un nombre incalculable de fois et avoue ne pas avoir réussi à le terminer. D’une difficulté comme on en fait plus, ce titre est vraiment réservé aux habitués du genre. Si toutefois l’aventure vous tente, alors je vous invite à regarder du côté de eBay où le jeu se vend pour environ 30€ d’occasion. Afin de vous donner une idée un peu plus précise je vous laisse en compagnie d’une très bonne review faite par un américain dont je vous conseille la chaine YouTube : LordKarnage.

5 thoughts on “The Dark Spire : le retour aux origines du RPG !

  1. J’aime beaucoup les RPG, oldschool ou non, ainsi que la difficulté, mais pas la frustration. Et là il semble que de la frustration, on en bouffe à chaque tournant dans ce jeu. Donc peut être pas pour moi, mémé si c’est vrai qu’il à de la gueule ce jeu. Sur ce, je retourne sur 9 hours 9 persons 9 doors.

  2. Ce jeu est vraiment un jeu atypique que j’aimerai trouver; ayant beaucoup aimé Etrian Odyssey.
    L’ambiance me fait grandement penser à Legend Of Grimrock qui est un très bon dungeon-rpg également mais à première vue moins frustrant ! ^^
    La musique a l’air particulièrement soignée d’après la playlist que tu as postée.

    Sinon je suis content que tu parles de jeux comme celui-ci qui sont bien trop méconnus ! Merci ! XD

    1. C’est vrai que j’ai oublié Legend of Grimrock dans les références mais je ne connais que très peu ce jeu… ^^ La musique est vraiment sympathique, elle colle vraiment à l’ambiance donnée (je suis à ce propos super contente que des types uploadent ces OST sur le net car elles sont vraiment difficiles à trouver x)).
      The Dark Spire est particulièrement obscur dans tous les sens du terme et c’est toujours un plaisir que de pouvoir partager mes découvertes !

  3. Oulah, je suis pas fan de jeux trop difficile (en tout cas, pas pour les RPG ou jeux de stratégie, je suis très mauvais !), mais je le note dans un coin, je lui donnerais peut-être une chance, à l’occasion ^^

Laisser un commentaire